Accès
rapide

Liens
vers les
rubriques
clés

GRIPPE AVIAIRE ...

Du fait de la situation sanitaire satisfaisante au regard de l’IAHP en France, le ministre de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire a décidé d’abaisser le niveau de risque vis-à-vis de l’IAHP à “négligeable” sur l’ensemble du territoire national.

Par conséquent, la claustration des basses-cours de particuliers n’est plus obligatoire.

Cependant, la vigilance reste de mise car l’IAHP est toujours présente dans la faune sauvage.

Par conséquent, il convient de maintenir a minima la mise à l’abri de l’alimentation et de l’abreuvement et de signaler toute mortalité anormale sur sa basse-cour (par exemple, plusieurs poules retrouvées mortes sur un court laps de temps).

Comptant sur votre compréhension